Aucu, aucu, aucune hésitation ! En grève le 31 MARS !

Tout le monde a (au moins) une raison d’être en grève le 31 mars.

D’abord s’opposer à la loi dite EL KHOMRI/VALLS.

Nous reviendrons dans le détail sur cette loi dans quelques jours. Mais dès maintenant il faut affirmer que les dispositions de ce texte sont synonymes d’un quasi-retour au XIX siècle et dans l’esprit et dans la forme.

Ce texte veut en finir avec des principes essentiels du droit du travail, comme la reconnaissance d’une relation inégalitaire entre employeurs et salarié(e)s ou le fait qu’un accord d’entreprise ne peut déroger à la loi que s’il est plus favorable aux salarié(e)s.
« ILS » veulent détruire une construction sociale issues de décennies de luttes dont l’objet était de briser le joug patronal.

Les fonctionnaires sont concernés par ce combat.
Parce que nous avons des proches susceptibles d’être frappés par ces dispositions scélérates. Et aussi parce qu’il est évident que l’enjeu pour « ILS » ( valls/macron/hollande/gattaz) est de détruire tous les statuts qui protègent et donc évidemment celui des fonctionnaires.

La vraie droite, la fausse gauche et le patronat de toujours enragent de ne pas réussir à briser plus vite ce statut.

Il faut lire l’interview de M. WOERTH, le philanthrope hippique de CHANTILLY, accordée au magazine « acteurs publics » le 9 mars 2016.
Quelques extraits :
« Le statut de la fonction publique est aujourd’hui trop rigide et il est un obstacle à la gestion performante de nos administrations »
« Hors le cas des militaires, tous les autres agents publics travailleront sous un statut remanié, allégé. Les autres fonctions seront assurées par des agents sous contrat, qui en précisera la durée »
« Il faut supprimer les contrôles apparaissant comme très abusifs réalisés par un certain nombre de corps d’inspection : impôts, travail, agriculture  »

Et pour la bonne bouche :
« L’âge légal de départ à la retraite sera porté à 63 ans à l’horizon 2020, puis à 64 ans en 2025 »

Être en grève et en manifestation le 31 Mars ce sera aussi afficher notre exaspération des invraisemblables suppressions d’emplois supportées par la DGFiP.
Tous les services sont aujourd’hui exsangues et les missions sont en danger quand elles ne sont pas purement et simplement supprimées.

Les personnels, particulièrement dans ce département, sont méprisés par des responsables chez lesquels la fatuité le dispute à l’arrogance et au cynisme.
Ajoutons que le mensonge et la menace implicite viennent maintenant compléter la panoplie !

Oui, marre, vraiment marre d’un discours politique et d’une pratique administrative anxiogène et culpabilisante qui sous prétexte de modernisme, ne font que chanter les louanges d’un libéralisme débridé, obscène.

Nous valons mieux que ça et notamment que cette aumône d’augmentation de 1.2% de la valeur du point d’indice (0.6au 01/07/2016 et 0.6 au 01/02/2017).
C’est indigne et insultant en regard de la perte de pouvoir d’achat subie depuis presque 10 ans maintenant.

Comme est indigne et insultant le traitement de la presse à notre égard.
Mais faut-il vraiment s’en étonner quand presque 90% de la presse écrite et de plus en plus télévisuelle appartient à 7 milliardaires.

Vous avez toutes et tous une raison d’être en grève le 31 MARS.

GRÈVE LE 31 MARS !