La mobilisation contre la loi travail continue

Nouvelle mobilisation : jeudi 26 mai

Après plus de deux mois de mobilisation des salarié-es, des jeunes, des privé-es d’emploi et des retraité-es, la mobilisation se poursuit et s’amplifie.
L’éditocratie des médias est unanime : haro sur les grèves !
La série de grèves dans le secteur pétrolier et les actions des chauffeurs routiers n’ont pas manqué de provoquer la colère des patrons des grands médias.
Sans surprise, leurs avis sont unanimes : les grèves sont irresponsables, insupportables, et elles doivent cesser au plus vite.

Après avoir essayé de discréditer le mouvement social : faiblesse du nombre de manifestants, après avoir fait l’amalgame entre les syndicalistes manifestants et les violences d’individus afin d’essayer de travailler l’opinion publique et faire pencher celle-ci du côté des accompagnants de la loi Travail, loi qui vise à casser le code du travail et les droits des salariés.

A l’appel de l’intersyndicale, une nouvelle journée de mobilisation contre la loi "Travail" aura lieu ce jeudi 26 mai, à Paris et dans de nombreuses villes en France.
Manifestation à Paris contre la Loi travail

Trajet / parcours : rv 14h place de la Bastille, manifestation en direction de Nation
Bastille > Rue de Lyon > Avenue Daumesnil > Boulevard Diderot > Nation

Ordre des cortèges syndicaux : FSU - CGT - UNEF - FO - Solidaires

Les organisations ont décidé de renforcer l’action par une journée de grève interprofessionnelle avec manifestation nationale à Paris le 14 juin, au début des débats au Sénat. Elles appellent à multiplier d’ici là, sur tout le territoire, des mobilisations sous des formes diversifiées.

Elles ont également décidé d’une grande votation dans les entreprises, les administrations et les lieux d’étude qui se déroulera dans les semaines à venir en parallèle au débat parlementaire afin de poursuivre avec les salarié-es et les jeunes les débats sur la loi Travail, obtenir le retrait de ce texte pour gagner de nouveaux droits permettant le développement d’emplois stables et de qualité.

PDF - 39.9 ko