Hé, oh, y’a quelqu’un ?

C’est notamment à l’adresse des responsables du pôle pilotage et ressources que cette question s’adresse, car ils deviennent légion les courriers qui restent sans réponse.

Nous sommes inquiets !

I) Naissance de l’inquiétude

Un matin brumeux de janvier 2016, le 27/01 à 09h34 précisément. Renforcée quelques jours plus tard, le 05/02/2016 à 10h56.
En cause la question suivante formulée dans 2 courriels :
Les notes reçues depuis quelques mois concernant le décompte des grévistes nous semblaient étonnantes, anormales, voire illégales.
Il est en effet exigé que les responsables de service signalent le jour même, 09h30 délai de rigueur, à l’aide d’un tableau adressé par RH, et seulement celui-ci, que le nombre, la catégorie et le nom des grévistes soient indiqués.
Il est même maintenant exigé que AGORA IH soit rempli le jour même de la grève.
Nous espérions dans le courriel initial adressé à la direction le 27/01 que nous n’avions pas à faire face à « une tentation, voire une tentative de peser sur le comportement des responsables d’unités et de leurs adjoints lors d’un appel à cesser le travail ». Nous nous interrogions également sur « l’harmonisation des pratiques » en matière de décompte et nous souhaitions avoir toutes informations utiles à ce sujet.....

Qui ne nous parvinrent jamais ! ! ! ! !

Il faut maintenant ajouter que les responsables de ce pôle n’ont pas hésité à faire téléphoner à plusieurs reprises dans des services dans lesquels le responsable était en grève et n’avait donc pas renseigné le tableau de RH pour 09h30.
Dans le service de la redevance par exemple il y eut 3 appels pour exiger de l’agent présent qu’il avoue que son responsable était en grève !
C’est quoi la prochaine étape ?

II) L’inquiétude vire à l’angoisse !

Que se passe-t-il ?

Un courrier rendu public en date du 14/04/2016 et qui concernait le PPCR est également resté lettre morte.
Il est vrai que les problèmes abordés ne relevaient dans un premier temps que des agents de catégorie B, puis C, puis A et pas des taux de promotion d’AFiPA à AFiP, d’AFiP à AGFiP, ou de la couleur des sièges de la prochaine voiture de fonction.
Les 2 questions posées étaient la date de mise en oeuvre effective de la partie du PPCR qui prévoit la transformation d’une fraction du régime indemnitaire en points d’indice et les conditions requises pour que les futurs retraités puissent bénéficier de ce dispositif. Nous envisagions là le fameux délai de 6 mois pour la liquidation de la pension.

PAS DE REPONSE !

Nous avons cherché et voici ce que nous avons trouvé.
Les décrets autorisant la transformation d’une fraction du régime indemnitaire en points d’indice ont été publiés au JO du 13 mai.
-  Le décret 2016-588 du 11 mai organise la mise en oeuvre de la mesure dite du « transfert primes/points » à compter de :
2016 pour les agents de catégorie B.
2017 pour les agents de catégorie C et A.

Nous reviendrons dans quelques jours sur ces décrets et les questions qu’ils soulèvent.

III) Fin de l’angoisse ?

Lorsque les courriers/courriels adressés recevront des réponses dans des délais décents !
Il est normal que toutes les réponses ne puissent être connues même si certains, certaines, considèrent que le fait d’ETRE( AfiPA, AfiP, AGFiP) est suffisant pour SAVOIR, ce qui n’a jamais été démontré.
Parfois on se dit qu’une réponse , même à minima, pourrait être considérée comme une marque d’intérêt et de respect.
Mais là évidemment......

Le bureau de la FSU-Finances 76