J’adhère à la FSU en 2016

Se syndiquer à la FSU-Finances, c’est devenir acteur de sa vie socioprofessionnelle.
La France est un des pays riches qui comptent le moins de syndiqués rapportés à la population active : 11 %, contre une moyenne de 23 % dans l’Union européenne.
Cette faiblesse est un handicap en matière de dialogue social : la négociation s’en trouve déséquilibrée.
Cependant dans la Fonction publique et en particulier celle de l’Etat : 24 % des personnels sont syndiqués et plus de 37 % aux Finances.
Les cadres sont les plus syndiqués.
Se syndiquer c’est rejeter le sentiment d’impuissance, de résignation et de fatalisme.
Se rassembler dans la FSU-Finances, tout en gardant son libre arbitre… pour bâtir un « Tous Ensemble », c’est permettre de peser plus dans les négociations.
Se syndiquer pour construire un « Nous social » permet de répondre à la fois aux problèmes des personnes et de la profession.
Organisé-e-s et solidaires nous sommes plus efficaces, plus entendu-e-s et mieux pris-es en compte.
Des personnels rassemblés et engagés, ça change tout, se syndiquer c’est déjà lutter.
Adhérer 2016 à la FSU-Finances c’est toujours possible bien-sûr.