PPCR : réponse d’Annick Girardin à la FSU

Interpellée par les syndicats, le ministère de la Fonction Publique promet d’examiner avant la fin de l’année la situation paradoxale d’agents de catégorie C promus en catégorie B mais subissant une évolution de rémunération défavorable.
Des agents qui resteraient toutefois "gagnants", précise la ministre de la Fonction Publique :

"Je rappelle que ce protocole améliore grandement les déroulements de carrières dans la durée ; il rétablit les écarts entre les catégories hiérarchiques, revalorise les traitements de début et de fin de carrière et pose le principe selon lequel chaque fonctionnaire doit pouvoir dérouler une carrière complète.
Je comprends, toutefois, que la situation que vous décrivez puisse susciter des interrogations chez les agents concernés, même si leur promotion en catégorie B se traduit dans tous les cas par une revalorisation salariale.
"

La ministre annonce toutefois que ce dysfonctionnement sera étudié dans les prochains mois dans le cadre de la mise en œuvre de mesures relatives au protocole PPCR. “Mes services travaillent actuellement à la préparation de plus d’une centaine de textes, pour une application complète des revalorisations à compter du 1er janvier 2017. Je signale, à cet égard, la publication récente de plus de 45 décrets concernant les personnels revalorisés à compter du 1er janvier 2016.
Dès ce train de mesures mis en oeuvre, au cours du 2ème semestre 2016, mes services examineront, à ma demande, la difficulté soulevée
”.