P.A.S. (prélèvement à la source) : quelle mauvaise idée !

Vous trouverez ci-dessous l’interview donné par Béatrice Hingand,
rédactrice en chef adjoint de la rédaction fiscale des Editions Francis Lebfevre.

Les Editions Francis Lebfevre sont une des "bibles" de la DGFIP.
Elles représentent pour la filière fiscale l’un de ses principaux supports de travail.

La conclusion de Mme Hingand concernant la mise en place du P.A.S. est on ne peut plus claire :


"La complexité du prélèvement à la source conduit à relativiser fortement sa pertinence".

Dans le monde des déclarations feutrées et calibrées, c’est un cinglant désaveu pour ce projet destructeur d’un système qui fonctionne on ne peut mieux actuellement (99 % de recouvrement pour l’impôt sur le revenu, près de 70 % de foyers fiscaux mensualisés, et des coûts de gestion en moyenne trois fois inférieurs à ceux des pays qui ont opté pour le P.A.S.).

NON AU PRÉLÈVEMENT A LA SOURCE : ARRÊTONS LE MASSACRE !
PDF - 1.6 Mo
Le prélèvement à la source en question