Les prix en région parisienne dépassent de 8,8 % ceux de la province (hors Corse)

Selon une étude de l’Insee portant sur mars 2015 en région parisienne :

- Sur « le loyer, l’entretien et les charges du logement », les prix sont supérieurs de 24,7% à ceux de la province ( écart de prix ajusté de Fischer).

- Sur les dépenses de santé (avant remboursement par les régimes de sécurité sociale et les complémentaires santé), le surcoût supporté par les habitants de l’agglomération parisienne est de 6,5 %.
Cela vient du fait principalement des honoraires des médecins. Les dépassements d’honoraires sont plus fréquents en région parisienne qu’en province.

- Sur les autres dépenses liées au logement (ordures ménagères, services d’assainissement, petit entretien ou réparation du logement), les prix en région parisienne sont en moyenne supérieurs de 6,1 % à ceux de la province.

- Sur les dépenses de loisirs et de culture, les prix sont plus élevés (+ 6,6 %) dans l’agglomération parisienne.

Pour la FSU-Finances :
La région parisienne cumule des inconvénients pour les personnels qui y sont affectés :
C’est une des principales régions de premières affectations pour les personnels des Finances et cela signifie des difficultés pour les collègues ayant des salaires bas pour régler des dépenses incompressibles lourdes.
Le poste logement est le point le plus crucial, cela signifie qu’il faut améliorer l’accès à des logements dont le niveau des loyers et des charges est raisonnable.
Il conviendrait également de revoir la politique salariale en augmentant les traitements de la Fonction publique, mais aussi de revoir l’indemnité de résidence à la hausse par exemple.