Taxe d’habitation : réforme effective en 2018 ?

Décidément les collègues de la DGFIP ont l’impression d’être dans un bateau ivre.

Après le report de la mise en oeuvre du prélèvement à la source à 2019, voici que la réforme de la taxe d’habitation (TH), qui devrait exonérer 80% des contribuables du paiement de cet impôt local, serait différée selon le Premier ministre.

Une semaine après, voilà que le président de la République prend la décision inverse, en annonçant l’ entrée en vigueur en 2018 de la réforme sur la TH et une application probablement totale en 2020.

Voilà donc une cacophonie politico-fiscale due à la méthode dite En Marche avant, en marche arrière et en marche sur le côté.

Comme disait l’inénarrable Raffarin, "Notre route est droite, mais la pente est forte".

Pour la FSU-Finances cette méthode n’est pas faite pour faciliter la tâche de nos collègues qui eux doivent mettre en musique les réformes, bien au contraire.

Cela va soulever nombre de questions et d’inquiétudes chez les contribuables, les mairies.

Nous invitons ces derniers à s’adresser au préalable au tandem Macron-Philippe car visiblement les "riens" que nous sommes, ne maîtrisons pas les tangages du vaisseau amiral.

Comme on dit à l’armée, il est urgent d’attendre le contre-ordre avant d’agir.