PPCR : le scandale du non respect de l’engagement de l’Etat

Toutes les mesures statutaires et indiciaires du protocole sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) dont les agents publics auraient dû bénéficier à partir du 1er janvier 2018 sont reportées d’un an.

Les deux projets de décrets présentés aux syndicats, lors d’une réunion technique de la DGAFP le 24 octobre, traduisent la volonté du gouvernement de reporter d’un an la mise en oeuvre du protocole relatif aux PPCR.

Les "mesures de création de corps et de cadres d’emplois, de grades et d’échelons ainsi que les dispositions modifiant les règles d’avancement, de classement et de reclassement des fonctionnaires" s’appliqueront avec un décalage de 12 mois.

2018 sera une année totalement blanche s’agissant de l’application de PPCR. Ainsi le passage en catégorie A de la plupart des travailleurs sociaux de catégorie B, ne s’appliquera que le 1er février 2019.

De même la création d’un nouvel échelon de fin de carrière pour les agents de catégorie A, qui devait être effective en 2020, est repoussée à 2021.

La FSU s’insurge contre ces décisions, c’est la raison de son boycott au dernier conseil supérieur de la la fonction publique.

Consultez les textes proposés :